Quelques Conseils Dermatologiques

Se protéger du soleil sous les tropiques


Vous vivez au soleil : comment choisir votre produit de protection solaire ?

Voici les conseils de votre dermatologue, selon la Société Française de Dermatologie :

Les rayonnements émis par le soleil sont indispensables pour l’installation, le développement et l’épanouissement de la vie végétale, animale et humaine. Dans notre peau, l’absorption des photons (petites particules d’énergie) solaires est à l’origine de multiples effets biologiques bénéfiques : effet calorique, synthèse cutanée de la vit D, effet antidépresseur, action thérapeutique sur certaines dermatoses (psoriasis…) mais l’exposition au soleil est également responsable d’effets néfastes.

A court terme, le coup de soleil est la sanction d’une exposition excessive ; c’est une véritable brûlure superficielle (due aux uvb) secondaire à l’agression des cellules de l’épiderme, dont les altérations répétées peuvent entraîner intérieurement des perturbations des fonctions cellulaires. La répétition des altérations moléculaires sur le génome cellulaire, qui ne sont qu’incomplètement réparées, vont aboutir à long terme à des lésions visibles : vieillissement accéléré de la peau et cancers cutanés (carcinomes et mélanomes).

Pour prévenir ces conséquences néfastes, le meilleur moyen de vivre en bonne entente avec le soleil est de connaître sa photosensibilité individuelle (phototype), la puissance de l’ensoleillement que l’on va subir (lié à l’intensité du soleil et à la durée de l’exposition) est de savoir utiliser les différents moyens de photo protection :

  • éviction solaire raisonnée : éviter le soleil entre 12h00 et 16h00 ; s’exposer à l’ombre naturelle (arbres) ou artificielle (parasol) ;
  • protection vestimentaire(chapeau à larges bords, lunettes, vêtement ayant une protection anti -uv)
  • application régulière d’un produit de protection solaireadapté aux risques sur les parties découvertes et respectant les coraux.

Choisir selon votre phototype de peau

Plus le phototype est faible, plus le sujet doit se protéger du soleil.

Les sujets à peau blanche-laiteuse avec taches de rousseur et cheveux roux, prenant toujours des coups de soleil en cas d’exposition, ou sujets ayant eu un cancer cutané sont très sensibles au soleil.
Les sujets à peau mate, ne prenant qu’exceptionnellement des coups de soleil, bronzant facilement le sont beaucoup moins.

Choisir selon la puissance de l’exposition

Plus l’ensoleillement est intense, plus le sujet doit se protéger du soleil :

++++ Exposition extrême : glacier, tropiques, longue journée de plage…

Choisir selon la catégorie de protection

Depuis 2006, les produits de protection solaire protègent contre les UVB et les UVA et obéissent à des recommandations européennes, définissent quatre niveaux de protection solaire :

  • 4 : faible protection (indice de protection 6 à 14) souvent intégré dans les crèmes de jour
  • 3 : moyenne protection (indice de 15 à 29)
  • 2 : haute protection (indice de 30 à 50)
  • 1 : très haute protection (indice de protection 50+)Le niveau de protection diminue nettement si la quantité de produit appliquée est insuffisante.En tout cas, l’utilisation de crème solaire, même à indice de protection élevé, ne doit pas inciter à prolonger la durée d’exposition.

 Sous les tropiques, la très haute protection est de rigueur

Choisir selon la forme du produit

Le choix de l’excipient varie selon les zones du corps et le type de peau. Les crèmes sont préférées pour le visage. Les sticks sont utilisés pour les lèvres, le nez, et le pourtour des yeux. Les laits, les aérosols (sprays) et les gels sont volontiers appliqués sur le corps. Il est conseillé d’appliquer le produit solaire avant l’exposition au soleil et d’en renouveler fréquemment l’application surtout après avoir transpiré, nagé ou s’être essuyé.


Préserver son capital soleil

Le « capital soleil » de chaque individu peut être comparé à un «permis à points » qu’il faut savoir économiser, en étant d’autant plus vigilant que le phototype est plus clair et l’ensoleillement plus important. Pour ce faire, les mesures de photoprotection physique et des produits de protection solaire adaptés, non seulement pendant les vacances mais également pour l’ensoleillement de la vie courante.

Le but des produits solaires n’est pas d’augmenter le nombre d’heures d’exposition mais de permettre une exposition raisonnable sans risque.

Les compléments alimentaires à base d’antioxydants peuvent améliorer l’adaptation de la peau au soleil mais ne permettent en aucun cas d’assurer une photoprotection efficace.

La photoprotection de l’enfant doit faire l’objet d’une attention particulière en respectant strictement les heures d’exposition et une protection vestimentaire rigoureuse.Les produits à base d’écrans minéraux sont recommandés.

Protégez vous, protégez les enfants, préservez leur “capital soleil” !