Cryothérapie

Améliorer les performances, récupérer, soulager ses douleurs…


Dermatologie Esthétique Laser Noumea - Cryothérapie - CryoNC_Table

Présentation

Qu’est-ce que la cryothérapie du corps entier ?

Validée par de nombreuses études scientifiques dans le monde entier, la cryothérapie du corps entier offre de nombreux champs d’application dans les domaines du sport et de la santé.

 

Le principe

Le principe de la Cryothérapie du Corps Entier (CCE) est d’exposer le patient à une température extrême entre -110 et -150 degrés pendant un temps très court de 3 minutes, entraînant des réactions neuro-endocriniennes et une augmentation du débit sanguin dans les muscles, une meilleure oxygénation des tissus et une meilleure élimination des déchets.

L’objectif est de stimuler le corps humain de façon à déclencher les réflexes de lutte contre le froid extrême.

Grâce à l’absence d’humidité de l’air, le corps humain peut résister à une telle température sans aucun traumatisme. Il va être au contraire stimulé par l’extrême froid et va sécréter des endorphines et de l’ACTH permettant de réduire les douleurs, l’inflammation et d’induire une sensation de bien être.

Des modifications circulatoires, une vasoconstriction puis une vasodilatation vont accélérer le processus de drainage des tissus et permettre une meilleure élimination des toxines (lactates).

Ce stress thermique global provoque des effets antalgiques, anti-inflammatoires et myo-relaxants pour l’organisme et entraîne un sentiment de bien-être et d’apaisement.

La cryothérapie est un excellent complément dans le traitement des différentes affections des organes locomoteurs, des maladies neurologiques, dans la prise en charge d’états post-traumatiques ou post-opératoires.

Les résultats de la cryothérapie sont immédiats.

Petit historique...

Créée au Japon en 1978, la CCE est utilisée depuis les années 1980 essentiellement dans les pays du nord et de l’est de l’Europe (Allemagne, Autriche, Russie et surtout Pologne…).

En France, le précurseur a été l’INSEP dans les années 2000. La technique est maintenant couramment utilisée par les grands sportifs comme moyen rapide de récupération et s’est largement répandue en France.


Les bienfaits

Les bienfaits majeurs sont les suivants :

 

  • Effet antalgique (par ralentissement de la conduction nerveuse et donc du message douleur et libération d’endorphines) : apaise les douleurs musculaires et articulaires ;
  • Lutte contre l’inflammation et l’œdème (par stimulation de la sécrétion hormonale d’ACTH) ;
  • Améliore la récupération du sportif et améliore ses performances en boostant les processus métaboliques (et notamment sa testostérone) ;
  • Diminue le stress, la fatigue, les troubles du sommeil et procure une sensation de bien être (libération d’endorphines) ;
  • Stimule le système immunitaire et les défenses naturelles de l’organisme ;
  • Raffermit la peau (amélioration de la circulation et effet anti-oedèmateux) ;
  • Brûle des calories.

Les indications médicales :

LA CCE permet à de nombreuses personnes atteintes de maladies dégénératives inflammatoires de soulager leurs douleurs et ainsi mieux supporter leur maladie.

1. En traumatologie :

  • Blessures, coups, entorses, claquages, tendinites ;
  • Récupération post-opératoire.

2. En rhumatologie :

  • Arthrose ;
  • Maladies rhumatismales inflammatoires chroniques (polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante).

3. En neurologie :

  • Fibromyalgie et myalgies (douleurs musculaires) ;
  • Spasticité ;
  • Sclérose en plaque.
  • douleurs chroniques (après un zona)

4. En dermatologie, les effets sont encore à l’étude dans :

  • Le psoriasis ;
  • La dermatite atopique ;
  • La sclérodermie ;
  • Le lichen plan.

Le bien-être

La cryothérapie corps entier a également des effets sur le bien-être :

  • Relaxation : lutte contre le stress, les insomnies ou les migraines qui affectent le quotidien (en agissant sur le système neuro-végétatif) ;
  • Amincissement : action désinfiltrante et draînante.

À qui s’adresse la cryothérapie du corps entier ?

La cryothérapie s’adresse avant tout aux sportifs voulant améliorer leurs performances ou récupérer après un effort intensif, ou une blessure sportive.

La prise en charge du sportif en CCE peut se faire de 2 manières :

  • De façon ponctuelle, après un effort intense (match,course de fond…) dans le but de voir diminuer les effets négatifs de l’épuisement ;
  • en traitement de fond. Dans ce cas la CCE est utilisée après l’épreuve sportive, afin de maintenir les qualités athlétiques nécessaires la journée suivante, et ce, en diminuant significativement la fatigabilité. Une cure de plusieurs jours consécutifs est alors préconisée.

Y a-t-il des contre-indications ?

Sauf contre-indications spécifiques, tout le monde peut suivre une cure de cryothérapie, à visée préventive ou curative.

Avant tout traitement il est remis un questionnaire médical qui permet d’éliminer les éventuelles contrindications :

  • Cardiovasculaires (hypertension artérielle non stabilisée ; maladies cardiaques : antécédents d’infarctus de moins de 6 mois ; insuffisance coronarienne, Pace-Maker, troubles du rythme, artériopathie sévère, micro-angiopathie ; thrombose veineuse actuelle/phlébite) ;
  • Respiratoires (insuffisance respiratoire) ;
  • Autres (état infectueux actuel ; grossesse à partir du 4e mois).

Si le questionnaire met en évidence une quelconque précaution d’emploi de la cryothérapie, il faudra obtenir un certificat médical de non contre-indication auprès du médecin référent.


Déroulement d’une séance

Planification :

En fonction de l’objectif à atteindre ou de l’indication thérapeutique, le praticien déterminera le nombre de séances nécessaires.

Une séance occasionnelle à la demande peut suffire à la récupération chez les sportifs. Des cures de 10 à 15 séances seront parfois nécessaires dans les affections rhumatismales ou les douleurs chroniques.

Avant la séance :

Les précautions d’usage doivent être respectées :

  • Enlever tous les objets métalliques (bijoux, percings…) qui pourraient être sources de gelures ;
  • Pas de douche ou bain une demi-heure avant la séance, ni d’activité sportive (la peau doit être bien sèche).

Pendant la séance :

les séances sont effectuées dans un environnement médicalisé et encadrées par du personnel médical ou para-médical habilité.
Après s’être équipé d’un maillot de bain ou simplement en sous-vêtements, le patient, muni de protections pour les extrémités (chaussettes et gants), pénètre dans le Cryosauna sous la surveillance d’un professionnel de santé.

Une fois dans la machine, la hauteur du plancher est réglée de telle sorte que la tête soit à l’extérieur. L’opérateur se tient à proximité de la machine et veille au bon déroulement de la séance en échangeant avec le patient pour s’assurer de son bien-être.

La sensation de froid perçue est très supportable et la séance peut être interrompue à tout moment, à la demande du patient.

Après la séance :

Dès la fin du cycle de traitement, le patient ressent un soulagement immédiat et un sentiment de bien-être. A la sortie du Cryosauna, sa température cutanée est passée de 29/33° à 5/15° selon les zones et revient à la normale dans les 5/10mn qui suivent l’exposition. La température centrale en revanche a peu varié (-0,2 à -0,3°).


Tarifs et détails